Bilan et intervention précoce pour l’autisme et les troubles du neuro-développement

Bilan et intervention précoce pour l’autisme et les troubles du neuro-développement

Les modalités de la mise en oeuvre du bilan et de l’intervention précoce pour l’autisme et les troubles du neuro-développement ont été précisées dans un décret entré en vigueur le 1er janvier 2019. L’objectif de ce nouveau dispositif est d’identifier, le plus tôt possible, les troubles du neuro-développement afin d’initier, pour les enfants de 0 à 6 ans révolus, une intervention adaptée pour favoriser le développement de l’enfant et limiter les sur-handicaps. Les actes des professionnels libéraux nécessaires pour les bilans et interventions précoces seront pris en charge par l’Assurance maladie ramenant à zéro le reste à charge pour les familles, pour cette première année de prise en charge avant l’obtention des droits auprès de la MDPH. Le forfait intervention précoce est l’une des mesures phares de la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement. Il repose notamment sur la mise en place, par les agences régionales de santé (ARS), de plateformes d’orientation et de…

Voir la suite…
Mise en place des plateformes d’orientation et de coordination

Mise en place des plateformes d’orientation et de coordination

CIRCULAIRE N° SG/2018/256 du 22 novembre 2018 relative à la mise en place des plateformes d’orientation et de coordination dans le cadre du parcours de bilan et d’intervention précoce pour les enfants avec des troubles du neurodéveloppement La présente instruction a pour objet la création de plateformes d’orientation et de coordination portées par un établissement ou service sanitaire ou médico-social et coordonnant un ensemble de lignes 2 et de professionnels libéraux participant au diagnostic des troubles du neurodéveloppement. Dans le cadre de la stratégie pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018- 2022, le gouvernement a fixé comme objectif la mise en place d’un parcours coordonné de bilan et intervention précoce d’un an pour les enfants de 0 à 6 ans inclus, afin d’accélérer l’accès à un diagnostic, favoriser des interventions précoces sans l’attendre, et ainsi répondre aux problèmes d’errance diagnostique et réduire les sur-handicaps conformément aux recommandations de…

Voir la suite…
Campagne « Handicap Agir Tôt »

Campagne « Handicap Agir Tôt »

Campagne de sensibilisation pour l’accompagnement précoce des enfants à risque de handicap. Sous le parrainage deMadame Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprèsdu Premier ministre, chargée desPersonnes handicapées L’ANECAMSP représentée parGeneviève LAURENT, Présidente,Danielle VALLEUR-MASSON, Vice-présidente,Marcel HARTMANN, Vice-président Projet multimédia développé avecValeria LUMBROSO et Bernard CHOQUETde la société de production Crealis Medias CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LA PLAQUETTE DE PRÉSENTATION et LE DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU SITE handicap-agir-tot.com Vous projetez d’organiser un événement autour de la campagne ou souhaitez apporter votre aide? Merci de contacter Vincent LOCHMANN au 06 09 95 18 34 et Sarah CHAPPOUX au 06 51 47 12 55

Société Inclusive Et Polyhandicap: Les Positions du Collectif Polyhandicap : Respecter La Spécificité Du Polyhndicap

Société Inclusive Et Polyhandicap: Les Positions du Collectif Polyhandicap : Respecter La Spécificité Du Polyhndicap

Discours, rapports, déclarations, politiques nationale ou européenne, la notion de société inclusive est partout. Elle est associée au concept de désinstitutionnalisation. Dans ce contexte, le Collectif Polyhandicap a souhaité réaffirmer les conditions de réussite d’une société inclusive pour les personnes polyhandicapées. Qu’est-ce qu’une société inclusive? C’est une société ouverte, une société tolérante et respectueuse des singularités. Une société qui permet à chacun de trouver sa place sans exclusion ni discrimination. Une société qui protège les plus fragiles. Elle ne prend sens que dans le déploiement de solutions adaptées, réfléchies avec les personnes concernées, dans le respect de leurs besoins et de leurs aspirations conjugué es.La société inclusive n’est pas une société pensée pour tous, mais une société conçue pour chacun. Société inclusive et handicap Un grand nombre de personnes en situation de handicap se sentent exclues, entravées dans l’accès réel aux droits, pour la scolarisation, le logement, l’emploi , l’accès aux…

Voir la suite…
De la Naissance à 6 ans: au commencement des droits

De la Naissance à 6 ans: au commencement des droits

Adaptation des politiques publiques aux droits de l’enfant : une nécessité pour favoriser leur développement et l’égalité entre les enfants. La Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale des Nations Unies, a consacré l’enfant comme une personne à part entière, acteur et sujet de droits propres. Tous ces droits visent à favoriser le meilleur développement de l’enfant, ainsi que son bien-être, c’est-à-dire la satisfaction de ses besoins fondamentaux, physiques, mentaux, sociaux, etc., et ses besoins de sécurité et d’affection. Ils s’appliquent entièrement dès la naissance, sans attendre que l’enfant accède au langage ou à la connaissance. En 2018, la France compte 5,2 millions d’enfants de moins de sept ans. L’objectif de ce rapport annuel est de voir comment leurs droits sont appréhendés et effectivement mis en œuvre, au plan individuel et collectif. Comment la société s’organise-t-elle pour garantir les droits de ces…

Voir la suite…
Des actes et un engagement pour les droits de l’enfant !

Des actes et un engagement pour les droits de l’enfant !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 novembre 2018 Le 20 novembre doit être l’occasion de célébrer les droits de l’enfant. Ces droits sont pourtant illusoires pour beaucoup d’enfants vivant dans notre pays. Des droits pourtant consacrés depuis 29 ans par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) : droit à la santé, à l’éducation, aux loisirs, à la sécurité… droit tout simplement de vivre dans des conditions n’entravant pas leur développement.

Vade-mecum ATTRIBUTION DES PLACES EN CRÈCHE

Vade-mecum ATTRIBUTION DES PLACES EN CRÈCHE

  A la croisée des ambitions gouvernementales et de l’engagement des élus du bloc communal, la politique d’accueil du jeune enfant recouvre de nombreux enjeux, qu’ils soient d’ordre sociaux, économiques, ou politiques. Dans cette optique, ce vade-mecum apparaît comme un outil synthétique d’aide à la décision, permettant aux exécutifs locaux de concevoir et d’organiser l’attribution des places en crèche de manière efficace et transparente. Novembre 2018 ATTRIBUTION DE PLACES EN CRÈCHE / LE VADE-MECUM DE L’AMF

Présentation du Vade-mecum  sur  l’attribution des places en  crèche

Présentation du Vade-mecum sur l’attribution des places en crèche

François Baroin, président de l’AMF et Elisabeth Laithier, adjointe au maire de Nancy, co-présidente du groupe de travail petite enfance de l’AMF, ont présenté ce jour à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, ainsi qu’à Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, le vade-mecum relatif à l’attribution des places en crèche, réalisé dans le cadre de la mission qu’avait confiée les deux ministres à l’AMF avant l’été. Cette mission vient mettre en exergue les efforts déployés par les élus locaux pour proposer à leurs habitants des services publics de qualité. Il est le fruit d’un travail concerté avec l’ensemble des acteurs du champ de la petite enfance au premier rang desquels les communes et intercommunalités. Au-delà des expériences locales qui illustrent les nombreuses préconisations, ce vade-mecum constitue un réel outil synthétique d’aide à la…

Voir la suite…
GARDONS LE CAP,  CHANGEONS  LE QUOTIDIEN !

GARDONS LE CAP, CHANGEONS LE QUOTIDIEN !

Sophie Cluzel Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées Treize ans après la loi du 11 février 2005 et huit ans après la ratification par la France de la convention internationale des droits des personnes en situation de handicap, la place de nos concitoyens en situation de handicap s’est améliorée mais le fonctionnement de notre société reste encore trop souvent source d’exclusion et de discrimination envers eux. Notre cap aujourd’hui, c’est changer leur quotidien !   Le comité interministériel du handicap est un rendez-vous annuel qui rassemble, sous la présidence du Premier ministre, l’ensemble des membres du gouvernement. Il offre un cadre d’échanges essentiel pour évaluer, définir et coordonner une politique qui ne peut être pensée et menée que de manière transversale. La première feuille de route du gouvernement, mise en place le 20 septembre 2017, est aujourd’hui renforcée par trois piliers qui doivent soutenir notre action…

Voir la suite…